Gerda malaperis :

6.2. Klarigoj

Temps moyen estimé : 8 minutes

Terminaison du complément d'object direct (pour montrer la destination d’une mouvement)

Certaines prépositions de lieu peuvent indiquer le lieu où se passe l’action (le sujet réalise l’action dans ce lieu) ou le lieu vers lequel il y un mouvement (le sujet se déplace vers ce lieu ou déplace quelque chose vers ce lieu).

C’est le cas des prépositions en, sur et sub.

Exemples :

la taso falis sur la tablo : la tasse est tombée sur la table

la tasse, qui était déjà sur la table tomba (tout en restant sur la table)

la taso falis sur la tablon : la tasse est tombée sur la table

la tasse n’était pas sur la table avant de tomber

li promenis en la ĝardeno : il se promenait dans le jardin

il est resté dans le jardin pendant sa promenade

li promenis en la ĝardenon : il alla se promener dans le jardin

il n’était pas dans le jardin, il y est allé en se promenant

Note : On n’utilise jamais l’accusatif après les prépositions al, ĝis,el et de car ces prépositions portent en elles-mêmes le sens du mouvement vers ou depuis un lieu.

Exemples :

mi iras al Parizo : je vais à Paris

mi restas ĝis la fino : je reste jusqu’à la fin

mi venas el la panvendejo : je viens de la boulangerie

mi spektas tiun filmon de la komenco : je regarde ce film depuis le début

Différences entre les différents modes (-as, -u, -us)

Notez bien les différences de sens entre les différents modes (-as, -u, -us) dans les phrases interrogatives ci-dessous :

ĉu li restas? : est-ce qu'il reste ?

ĉu li restu? : est-ce qu'il doit rester ? ; faut-il qu'il reste ?

ĉu li restus? : est-ce qu'il resterait (si…) ?

kion mi diras : que dis-je ?

kion mi diru : que dois-je dire ? ; que dire ?

kion mi dirus : que dirais-je (si…) ?