Cours d'espéranto en dix leçons :

6.15. Exercice 5

Temps moyen estimé : 15 minutes

EXERCICE : Remplacez la préposition des phrases suivantes par la forme n de l’accusatif.

Pour obtenir une lettre accentuée, il suffit de taper la lettre suivie d’un x : en tapant cx, sx, ux... vous obtiendrez ĉ, ŝ, ŭ...

Plusieurs réponses sont possibles. Si vous indiquez l'une des bonnes réponses, elle sera automatiquement soulignée en vert.
Si la réponse n'est pas soulignée, cela ne veut pas dire qu'elle soit incorrecte, mais simplement que le système n'a pas pu l'analyser. Votre correcteur vous donnera des explications sur les réponses que vous aurez données.

Exemples :

Vi similas al via patro. → Vi similas vian patron.

32. Faru vian aferon, Dio zorgos PRI la cetero. (proverbe : faru = fais [impératif])

33. Mi feriis DUM tri semajnoj.

34. La strato estas larĝa JE* 50 metroj.

35. D-ro (Doktoro) Zamenhof naskiĝis JE* la 15a de decembro 1859. (naskiĝi = naître)

* je = à, à propos de, en rapport avec, etc.

Il s’agit d’une préposition «joker» dont le sens est indéterminé, ce qui veut dire qu’elle est utilisée lorsque aucune autre préposition ne convient.

Exemples :

Li kredas je Dio = Il croit en Dieu.

Je via sano ! = à votre santé !

On peut parfois utiliser deux prépositions à la suite l’une de l’autre pour nuancer le sens.

Exemple :

La kato saltis de sur la tablo. = Le chat a sauté de dessus la table.

Si une de ces prépositions est al – qui indique le but d’un mouvement – on aura plutôt recours à l’accusatif pour la remplacer.

Exemples :

Ŝi iris al en la domo. = Ŝi iris en la domon.

La kato kuris al sub la tablo. = La kato kuris sub la tablon.

REMARQUE :

Cette affinité de l’accusatif avec l’idée de but d’un mouvement explique pourquoi il ne faut jamais utiliser l’accusatif après les prépositions qui indiquent déjà une direction ou un mouvement, comme al, ĝis ou el.

Ainsi, l’on dira : Ni veturas al Montrealo. ou Ni veturas Montrealon. mais jamais Ni veturas al Montrealon. qui serait un pléonasme.