Cours d'espéranto en dix leçons :

5.7. Littérature et espéranto

Vous qui apprenez l’espéranto, vous aurez certainement assez tôt envie de lire ou d’écrire pour mettre en pratique votre apprentissage.

Pour assouvir votre soif de lecture, vous allez avoir un certain choix, car la littérature en espéranto se compose d’œuvres au style varié et s’est constituée de nombreux ouvrages au fil des ans.

En effet, le premier roman original en espéranto apparut en 1907, sous la plume d’Henri Valienne et s’intitule Kastelo de Prelongo. Auparavant, les publications provenaient soit des traductions, soit de poésies.

Citons d’abord quelques œuvres très connues à découvrir ou redécouvrir en espéranto : Le Seigneur des anneaux, Don Quichotte, Le Petit Prince, Hamlet… Vous apprécierez alors les traductions de qualités qui seront un moyen indéniable de progresser et d’approfondir votre vocabulaire.

Et puis il existe la littérature originale, loin d’être négligeable, car il se trouve dans le monde de l’espéranto quelques auteurs connus, reconnus et prolifiques : William Auld, Marjorie Boulton, Trevor Steel… Leurs livres sont devenus des classiques, voire des incontournables.

Un autre fait est à noter, certains livres sont parus en espéranto et ont ensuite été traduits vers des langues nationales, comme Kroata milita noktlibro, de Spomenka Ŝtimec (Journal de nuit) ou Kumeŭaŭa, la filo de la ĝangalo de Tibor Sekelj (Kumewawa, le fils de la jungle).

La Majstro de l' ringoj
La Eta Princo
Don Quichotte

La bande-dessinée (d’accord, pour certains, ce n’est pas de la « littérature ») mais nous ne pouvons pas ne pas l’évoquer : que diriez-vous de lire Tintin au Tibet, Astérix et Cléopâtre, ou le Petit Spirou en espéranto ?

L’espéranto, grâce à la littérature, prend tout son sens : les œuvres originales participent à l’enrichissement du patrimoine culturel et les œuvres traduites ouvrent des accès entre les cultures.

Êtes-vous prêt à partir à la découverte des sagas islandaises ? À partager le récit d’une famille hollandaise hanté par la colonisation ? À en apprendre plus sur le père de la langue maltaise ? Ou souhaitez-vous vous plonger dans un recueil de nouvelles coréennes ?

Vous êtes chanceux de pouvoir lire ces livres, car ils ne sont pas édités en français !

La Eta Princo