Cours d'espéranto en dix leçons :

5.2. Les corrélatifs

Temps moyen estimé : 12 minutes

Les corrélatifs forment un tableau très utile de petits mots reliés entre eux par le sens et par la forme. Ils constituent un bon exemple des avantages que l’on trouve à construire des mots de façon systématique.

Tout corrélatif est la combinaison de deux éléments, comme présentés dans le schéma suivant. Par exemple, si nous associons par exemple l'élément ki-, qui permet de poser une question, avec l'élément -am, qui a la signification de «temps, moment», on obtient le corrélatif kiam, qui signifie quand.

Vous retrouverez dans le schéma ci-dessus des corrélatifs que vous avez déjà rencontrés dans les leçons précédentes :

kiu : qui, quel

neniu : personne

iu : quelqu’un

kio : quoi

nenio : rien

kie : où

nenie : nulle part

kiam : quand

neniam : jamais

ĉiam : toujours

kiel : comment, comme

tiel : ainsi, comme ça

kiom : combien

Voici quelques autres exemples de corrélatifs 

Corrélatif Composition Exemples
ĉiu ĈI + U tout(e) + (adjectif)
«toute chose» => chaque, chacun(e)
tie TI + E ce, cet(te) + lieu
à ce lieu => ici, là
tiam TI + AM ce, cet(te) + moment
à ce moment
iam I + AM indéfini + moment
à un moment, un jour
neniom NENI + OM aucun + quantité
aucun
kiu KI + U quel(le), lequel , laquelle + (adjectif)
quel(le), lequel , laquelle, qui

Les corrélatifs se terminant par U sont souvent des adjectifs accompagnant un nom :

Kiun frukton vi volas?

Quel fruit veux-tu ?

Mi volas tiun frukton.

Je veux ce fruit(-là).

Mi volas neniun frukton.

Je ne veux aucun fruit.

Kiun amikon vi renkontis?

Quel ami avez-vous rencontré ?

Cependant, le nom peut parfois être sous-entendu si le contexte est clair :

Jen fruktoj: kiun (frukton) vi volas?

Voici des fruits : lequel veux-tu ?

– Mi volas tiun (frukton).

– Je veux celui-là.

– Mi volas neniun (frukton).

– Je n’en veux aucun.

Jen la frukto, kiun (frukton) vi volis.

Voici le fruit que tu voulais.

Employé seul, un corrélatif en U est très souvent un pronom qui désigne une personne :

Kiu venis ?

Qui est venu ?

– Iu.

– Quelqu’un.

– Neniu.

– Personne.

– Ĉiu.

– Chacun.

Les corrélatifs en ES sont souvent associés à un pronom en U et marquent alors la possession :

kies (= de kiu)

de qui, à qui, dont, duquel

ties (= de tiu)

de celui-là, à celui-là

ies (= de iu)

de quelqu’un, à quelqu’un

ĉies (= de ĉiu)

de chacun, de tout le monde, à tout le monde

nenies (= de neniu)

de personne, à personne

Exemples :

Kies amiko vi estas ?

De qui es-tu l’ami ?

Mi estas ĉies amiko.

Je suis l’ami de tous (de chacun).

La viro, kies amikon mi vidis.

L’homme dont j’ai vu l’ami

La viro, kun kies amiko ni trinkis.

L’homme avec l’ami duquel nous avons bu

Les corrélatifs en -OM (quantité) sont souvent suivi par la préposition da :

Kiom da kukoj vi deziras?

Combien de gâteaux veux-tu ?

Mi jam manĝis tiom da ili!

J’en ai déjà tellement mangé !